All content copyright
© Laudator - 2015

PHOTO+ magazine

포토몽타주로 기록한 꿈과 환상
로데이터 Daydream by Laudator

PHOTO+ : Where did you get the idea of this series? What inspired you? Is this project still on going?
LAUDATOR : Depuis quelques années j’ai une pratique du Yoga Nidra qui est un peu semblable au Yoga du Rêve Tibétain. Certaines images dans Daydream sont certainement des résurgences de mes propres rêves. Mon inspiration vient souvent de cette pratique. Je viens de reprendre le projet et les nouvelles images seront terminées d’içi la fin de l’année.

The images are so fantastic and dreamlike that I assume surrealism has affected you in a way. Personally, your works remind me of surrealist painter René Magritte. How do you think?
Merci pour ce beau compliment. Les peintures de Bosch, les gravures de Blake ou les collages de Max Ernst sont également des références dans mon travail de collages et photomontages. Ils représentent une forme de surréalisme quant à Blake son influence sur ce courant artistique est vraiment importante.

This question could be straightforward but what theme do you want to tell us through the series? It seems each image has a certain story. Children and birds, wings, moon… I am so curious what these mean. Could you kindly explain this to our leaders?
Les images de la série Daydream sont un peu le reflet d’une réalité onirique personnel. Y a-t-il des clés pour interpréter les rêves ? Oui certainement, mais les images sont avant tout des expériences. Elles n’ont pas d’autres sens, au moment de leurs réalisations, que celui d’une présence de l’expérience. C’est un processus de mémorisation visuel des rêves comme d’autres les inscrivent sur un petit carnet. Lorsque j’utilise des métaphores ou des symboles c’est pour mieux me laisser toucher par eux. Par les sens, par le corps, par l’imagination. Lorsque nous rentrons dans une maison éclairée par une lampe à huile, nous n’examinons pas la lampe, la mèche ou l’huile. Nous faisons simplement l’expérience de la lumière dans la pièce. En réalisant mes images je pense que j’essaye de trouver l’expérience cachée en elles, l’expérience cachée dans les rêves. Les enfants, les oiseaux, les ailes et la lune sont des éléments qui correspondent à mes propres expériences oniriques. Ce sont des rêves que j’ai fais parfois dès ma toute petite enfance.

You have been using Photoshop from its first version. I wonder how Photoshop affected your way of creating images. What was the biggest change?
Le laboratoire numérique avec un logiciel comme Photoshop est beaucoup plus puissant techniquement que le laboratoire traditionnel argentique en chambre noire. Les possibilités d’intervention sur l’image sont quasi infinies. Le changement le plus important est d’avoir agrandie mon champ de vision dans mes collages, n’étant plus limité par des questions de réalisation technique.

How did you get your start in photography?
Mes parents pratiquaient la photographie N&B. Très tôt j’ai commencé à participer au développement et aux tirages photos dans la chambre noire installée dans le garage. A l’age adulte je me suis ensuite installé tout naturellement comme photographe professionnel après deux années d’études photo. D’abord en travaillant pour des magazines avec des sujets de reportage. Puis, j’ai ouvert un studio photo sur Paris ou j’ai fais principalement de la photo d’illustration.

I understand you have earned a great reputation as a photographer. Could you explain about the project worked with the French Ministry of Culture?
C’était pour mon premier grand reportage photographique. Il s’est étalé sur 4 à 5 années sur plusieurs pays d’Europe. Je suivais des artistes qui travaillaient en lieux publics. Spectacles de rues, Théâtre d’intervention, Comédia del Arte, Danseurs, Plasticiens… Le département photo du Ministère de la Culture a financé une partie de ce travail sous forme de bourse. Ensuite des organismes comme la Bibliothèque Nationale ou le Musée des Beaux Arts de Besançon on achetés des photographies.

How do you think of Korea and Korean art?
Il y a eu une très belle exposition de photographies d’artistes Coréen en France il y a deux ou trois ans. J’ai aimé le travail de Kim Kyoung Soo sur le Hanbok Coréen. Et j’apprécie beaucoup les compositions photographiques de Won Seoung Won avec sa série “My Age of Seven”. C’est un travail de montage numérique d’une grande poésie.

What kind of projects are you working on right now? What are you plans for the future (in general terms)?
Je viens de commencer une suite à la série Daydream qui correspond à des images faisant un usage abondant des représentations animales et des chimères. En parallèle je travaille également sur des portraits N&B grands formats que je réalise à la chambre 4×5 inch en photo argentique traditionnel.

Interview and portfolio by Jae Hee Chung
Translated by Sylvie Faidit

« PHOTO+ Magazine n°51 »
Interview et portfolio Daydream by Laudator – Publication Mai 2012

PHOTO+ est un mensuel photo, papier et web, Sud Coréen publié par Yowool media